Retour à la page d'accueil

Hommage à Claude Debussy

 

Hommage à Claude Debussy

 à l’occasion du 100e anniversaire de sa disparition

 

Il mourrait il y a un siècle, mais sa musique, française autant qu’espagnole ou minimaliste, est plus vivante que jamais....

Considéré comme le compositeur le plus emblématique de l’esprit français et véritable modèle pour de nombreux musiciens d’aujourd’hui, Claude Debussy a été lié à tous les univers créateurs de son temps : poésie, peinture, danse…

Après avoir été admirateur de Wagner, il finira par rejeter toute influence allemande. Musicien dit « impressionniste », il récusera ce qualificatif. Esprit caustique, il portera un regard acéré sur ses contemporains.

 

A l’occasion du centenaire de la mort de Claude Debussy, la Ville de Brive vous propose du 21 au 25 mars 2018, un programme exceptionnel et entièrement gratuit pour explorer tous les visages de ce musicien énigmatique. 

 

Concerts exceptionnels au musée Labenche sur le piano ayant appartenu à Claude Debussy.

 

A l’occasion du Centenaire de la mort du compositeur, le musée Labenche et le pianiste Nicolas Horvath vous proposent un programme « Claude Debussy », autour d’œuvres rarement exécutées, presque oubliées ou simplement récemment découvertes, en première exécution mondiale.

Quelques mots sur le piano

 

Parmi les pièces phares des collections du musée Labenche, figure un piano quart-de-queue de style Napoléon III ayant appartenu à Claude Debussy. Le compositeur aimait particulièrement jouer sur cet instrument car les accords y vibraient plus longtemps grâce à une corde supplémentaire qui sonnait par sympathie au-dessus de chaque groupe de notes. Blüthner était le seul à fabriquer des pianos pourvus de ce système, dit Aliquot.

 

Issu d'un premier mariage de l'épouse de Claude Debussy, monsieur Raoul Bardac, élève de Debussy et lui-même compositeur, hérita en 1918 des droits d'auteur et du piano de son beau-père. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Raoul Bardac s'installa à Meyssac où il fut logé par sa future femme, la veuve du Docteur Couderc.

 

Après-guerre, il fit venir le piano depuis Paris -où il avait été caché pendant le conflit- dans ce village. A la demande de la Municipalité, il s’y produisit ensuite en concert, présentant des œuvres de Debussy, jouées sur l’instrument du Maître.

 

Après le décès de Monsieur et Madame Bardac, le piano resta en Corrèze avant d’intégrer, grâce au soutien du Fonds régional d’acquisition pour les musées, les collections du musée Labenche en 1989 dont il constitue aujourd’hui l’une des pièces phares. Dans le cadre d’une charte stricte élaborée avec le spécialiste qui a restauré l’instrument, le piano est joué occasionnellement, par des pianistes de renom, français et étrangers, dont le lien avec la musique de Claude Debussy est avéré.

 

 

Quelques mots sur le pianiste

Né en 1977 à Monaco et lauréat de très nombreux concours internationaux, Nicolas Horvath est un célèbre pianiste français qui se revendique comme « disciple de Maîtres tels que Bruno Leonardo Gelber, Oxana Yablonskaya, Philippe Entremont, Leslie Howard …. ».

Connu du grand public pour le marathon musical de 24h qu’il a réalisé pour la Maison de la Radio en 2015, il s’est fait un nom en réinterprétant la musique de Philip Glass et en créant de nouvelles pièces (au disque comme au concert) de Franz Liszt et d’Erik Satie notamment, tandis que plus d’une centaine de compositeurs lui ont dédié des œuvres.

Préparant actuellement -avec le musicologue et grand spécialiste de la mus

ique Française de la fin du XIXe siècle Robert Orledge- un album autour de la

musique de Debussy, Nicolas Horvath était soucieux de s’approcher au plus près du son de Debussy.

Ces recherches l’ont alors conduit au Musée Labenche et au fameux « piano Debussy »…

 

Programme des trois concerts

 

-          No-ja-li ou Le Palais du Silence (c.1914) *

-          1ère version de La Fille aux cheveux de lin *

-          1ère version de Bruyères *

-          Toomai des éléphants [d’après Kipling]. Première version du Preludes II, No. 11 (Jan 1913) ** 

-          Etude retrouvée 

-          Le Diable dans le beffroi - Prélude (aka Morceau de Concours-1904)

-          Le Martyre de Saint Sébastien (1910-11) *

-          Page d'Album pour Le Vêtement du blessé (1915)

-          Petite Valse  (c1915) **

-          Fêtes galantes (1915) *

-          Berceuse héroïque « Pour rendre hommage à S.M. le roi Albert 1er de Belgique et à ses soldats » (1914)

-          La chute de la maison Usher (c.1917) *

-          Élégie (1915)

-          Les Soirs illuminés par l'ardeur du Charbon (1917)

-          Denis Levaillant : Hommage à Debussy *

 

* = première mondiale

** = première nationale

 

 

Informations pratiques :

 

Musée Labenche, 26 bis bd Jules Ferry, 19100 Brive-la-Gaillarde.

 

Gratuits, les concerts se tiendront aux dates et horaires suivants :

 

-          Le samedi 24 mars à 20h30 ;

-          Le dimanche 25 mars à 15 h puis à 18h.

 

Sur inscription uniquement, au 05.55.18.17.70, dans la limite des places disponibles.

 

 

 


Plan du site | Liste de diffusion |