Retour à la page d'accueil

Teruhisa Yamanobe : jeunes filles et paysages

 

Du 08 juillet au 25 septembre 2016, la Chapelle Saint-Libéral accueille une exposition consacrée à l’artiste japonais, Teruhisa Yamanobe.

Né au Japon en 1956 et attiré dès son plus jeune âge par le dessin et la peinture, Teruhisa Yamanobe s'installe à Paris en 1988 et se familiarise avec la peinture européenne. Cet artiste autodidacte élabore alors progressivement son propre univers artistique, centré autour des paysages naturels, des natures mortes et des êtres humains, et explore inlassablement le secret de la lumière. Cette démarche, associée aux mélanges de ses influences orientales et occidentales, est à l’origine même de l’atmosphère apaisante qui ressort de ses œuvres. Venez les découvrir !

 

Jeune fille au crâne, œuvre et cliché de Yamanobe Teruhisa

 

Cette exposition est réalisée avec le concours de l'État (ministère de la culture et de la communication - Direction régionale des affaires culturelles Aquitaine Limousin Poitou-Charentes).

 

Quelques mots sur l'artiste

Né au Japon en 1956, Teruhisa Yamanobe se passionne pour le dessin et la peinture dès son plus jeune âge mais ce n’est qu’à 35 ans, après des études de Droit et une brève carrière dans une société publicitaire, qu’il fait prendre un tournant radical à sa vie.


En effet, lors d’un voyage en Europe au cours duquel il parcourt les musées de la France, de l’Espagne, de la Hollande et de l’Italie, il découvre les œuvres des grands maîtres qu’il n’avait, jusque-là, pu étudier qu’à travers des reproductions. Renonçant à sa vie d’avant, il s’installe à Paris en 1988, étudie à l’académie de la Grande Chaumière et suit l’enseignement de Philippe Lejeune. Patiemment, il apprend les techniques de la peinture et du dessin, notamment en réalisant auprès de restaurateurs de peinture les copies des œuvres de grands noms tels que Caravage, Courbet, Rembrandt et Poussin.

 

Par cet apprentissage patient et humble, le jeune peintre fait ainsi le choix de s’inscrire dans une tradition plutôt que de la rejeter, à l’instar d’autres peintres contemporains. Cette décision assumée se traduit par des compositions classiques mais s’accompagne aussi du développement par l’artiste de son propre style, issu de la rencontre de ses influences orientales et occidentales. Choisissant de se consacrer à la peinture à l’huile, il élabore une technique qui lui est propre, faite de couches et de glacis superposés puis poncés. Chaque œuvre représente ainsi 3 à 4 mois de travail, l’artiste peignant toutefois plusieurs toiles en même temps pour satisfaire son besoin de diversité.

Réalisées en atelier d’après photo, les œuvres de Teruhisa Yamanobe ont pour thèmes de prédilection les paysages, les natures mortes mais aussi les êtres humains, avec comme souci constant de traduire le plus intime et de révéler l’invisible, dans une lumière dont l’artiste cherche inexorablement à percer le secret.

 

Paysage, œuvre et cliché de Yamanobe Teruhisa

 

Intimistes et sensibles, légèrement floutées sur les bords et réalisées dans une palette chromatique volontairement douce, les peintures de Teruhisa Yamanobe livrent à ceux qui les contemplent des paysages d’une paix que rien ne vient troubler et des êtres dans leur réalité la plus pure.

 

L’exposition proposée à la chapelle Saint-Libéral invite donc le visiteur à découvrir cet artiste singulier à travers ses tableaux à l’atmosphère feutrée, baignés d’une lumière transparente et sereine.

 

Infos pratiques

Chapelle Saint-Libéral, rue de Corrèze, 19100 Brive, tél : 05.55.74.41.29

http://museelabenche.brive.fr/  ; https://www.facebook.com/museeLabenche/

Du mardi au samedi 10h à 18h ; le dimanche de 15h à 18h

Entrée libre

Plan du site | Liste de diffusion |